• Les taux de crédit immobilier sont au plus bas

Les taux de crédit immobilier sont au plus bas

En mai 2015, les taux moyens observés sur le marché du crédit immobilier ont atteint des niveaux historiquement bas à 2,20% pour un emprunt sur 20 ans (Observatoire Crédit Logement/CSA). 

Au cours du troisième trimestre de l’année 2015, ces taux ont subi une légère hausse. Cependant, la baisse des taux de crédit immobilier a repris tout au long de la fin de l’année et se confirme en ce début d’année, et à mi-février nous avons retrouvé les taux de mai 2015.

Cette situation historique de taux aussi bas repose sur deux principaux facteurs.

D’une part, les banques ont mis en place des politiques commerciales agressives. En effet, dans un contexte où les produits d’épargne affichent des taux à faible rendement, les prêts immobiliers sont le seul moyen pour les établissements bancaires de gagner de nouveaux clients. La directrice de la communication d’Empruntis (courtier en ligne) a récemment observé que les objectifs commerciaux des banques dans ce domaine sont en hausse en moyenne de 15 à 20%.

D’autre part, le coût du crédit repose sur les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne (BCE). Ces taux sont ceux auxquels les banques peuvent se refinancer, et permettent également de fixer les taux d’emprunt d’Etat. Ainsi, ces taux d’emprunt sont passés de 1% début 2016 à 0,65% actuellement.

Actuellement, les experts n’ont aucune certitude permettant de savoir si cette situation va perdurer. En effet, la BCE pourrait annoncer une remontée de ces taux directeurs lors de la prochaine décision du Conseil des Gouverneurs qui se déroulera le 10 mars prochain.

C’est donc le moment d’investir dans l’immobilier et de profiter également d’un marché dont les prix repartent progressivement à la hausse. Le lancement depuis le 1er janvier du nouveau Prêt à Taux Zéro (Renforcement du Prêt à Taux Zéro) et la prorogation du dispositif Pinel pour les investisseurs insuffle un dynamisme au marché de l’immobilier dont les prix vont continuer à repartir à la hausse en 2016.

Des primo-accédants aux investisseurs immobiliers, nous vous conseillons de profiter rapidement de ce contexte favorable.